dimanche 29 décembre 2013

HEYOKA - Etat des lieux! Cd 2012 (Zone onze/Deviance/General strike/Maloka/La distroy)
















Deux mille treize se termine, il est temps de faire un bilan pour l'année écoulée. Bon comme un con, j'ai encore oublié de faire mon top ten! Ça tombe bien tout le monde s'en fout et c'est bien pour ça que je vais me creuser un peu la tête. Alors il y avait quoi... Ah merde, je suis con, le top ten se fait traditionnellement en début d'année et non pas en fin d'année. J'ai encore quelques jours pour y réfléchir!
Le bilan par contre, je peux le faire maintenant? Allez roule ma poule, de toute façon, il y a pas grand chose à dire! Bon alors comme avaient su le prédire de grands poètes en début d'année, 2013, année de la baise? Il est encore trop tôt pour le dire. Et puis je suis pas là pour parler de moi mais de ce putain de blog. Ce qu'on peut dire pour l'instant c'est qu'il y a eu un sacré ralentissement, pour pas dire un freinage brutal. Si on fait parler les statistiques, on peut se rendre compte qu'on est passer de 117 publication à 72, 25% en moins quand même! Alors sans aucun doute 2013, année de la baisse!
Changement notable, c'est l'union des blogs Jolicoeur et Pay no more than. C'est ce que j'aurais du faire depuis le début, un seul et même blog et parler de toutes les musiques que j'aime sans me soucier des différentes étiquettes. C'est pas impossible par la suite, si la motivation revient que Jolicoeur devienne un blog uniquement consacré à des critiques de disques voir à des interviews de groupes. Un webzine quoi! Je dis bien si la motivation revient parce que je ne sais pas si vous avez fait gaffe mais j'ai bien failli tout envoyer chier cette fin d'année! C'est pas dit que ça n'arrive pas à nouveau.
Dernier point et pas des moindres, 2013 aura été l'année de ma consécration et ça grâce à mes plus fidèles lecteurs, j'ai nommé Riri, Fifi et Loulou... Bon, c'est pas vraiment comme ça qu'ils s'appellent, mais j'ai pas envie d'exhumer leurs noms, ils ont disparus de la surface virtuelle et ça ne me dérange pas plus que ça. Quoiqu'ils m'ont tout de même rendu un sacré hommage en faisant un pastiche de mon blog qu'ils avaient nommé Pay no less than. Malheureusement, ils n'étaient pas à la hauteur de leurs espérances et le blog a vite capoté pour disparaître définitivement dans l'indifférence la plus totale. Mais enfin avouez le tout de même, quand on commence à être parodié, c'est le début de la gloire! Et la gloire, n'est ce pas ce que je recherche? Donc remercions ces fameux loustics. Regrettons seulement qu'Ali de Who cares records ait pu faire partie de ce quatuor et qu'il ne donne plus signe de vie avec son label, parce que quoi qu'ait pu en penser certaines personnes dont lui, j'appréciais qu'il y ait un label tel que Who cares en France.

C'est bien assez long pour un bilan que personne ne lira, passons au disque que je vous propose aujourd'hui. Bon, je vous l'avais annoncé en grande pompe quand j'avais intégré le groupe Heyoka et 2013 aura été pour moi l'année de la découverte d'une scène que je ne connaissais pas réellement. Enfin, ça m'aura surtout permis de me rendre compte que la scène punk française est scindée et que les différentes parties sont totalement étrangères les une aux autres. Mais quelques fois, ça se retrouve et c'est bien, ça permet de faire de belles rencontres.
Ce 2eme album d'Heyoka aura fait partie de mon top ten 2012. Enfin, il aurait pu en faire partie si 3 semaines après l'avoir acheté, Jack bassiste du groupe ne m'appelle pour me demander si je voulais bien prendre les baguettes. Je pense que je m'imaginais pas à l'époque ce qui m'attendait. Enfin toujours est il que s'il m'avait pas appeler, cet État des lieux serait vite devenu un classique pour moi et c'est sans doute ce qu'il est devenu pour beaucoup d'entre vous. Non? Comment ça... Bon il est temps de l'écouter et c'est pour ça que je vous en fais don aujourd'hui. Ça fait un moment que le groupe est rentré dans ses frais, les disques qui restent se vendent encore et on pourra pas retenir encore longtemps les pirates virtuels de partout et d'ailleurs. Il n'y a qu'une seul chose que je regrette par rapport à ce disque, c'est de ne pas jouer dessus, mais si ça avait été le cas, ce serait plus le même disque.
Bonne fin d'année et pensez à votre top ten.

HEYOKA - Etat des lieux! Cd 12 (12 mp3 en 320kbp + pochette recto/verso + livret 12 pages = 88 MB)
 

mercredi 25 décembre 2013

COLT TURKEY - Chrtistmas sucks! Ep 90 (Crucial response)

















Tout est dans le titre, rien à ajouter! Comme quoi, il y a toujours moyen de trouver des disques punks parlant de Noël!
Putain Noël, période de merde! Et je crois que les personnes de Colt turkey partageaient mon avis, surtout quand on sait que derrière ce patronyme se cachent les membres de Mannlifting banner, groupe phare de la scène sXe européenne et communiste convaincu. Ah le communisme... C'est vrai, comment ne pas être nostalgique... Le rideau de fer, les dictatures, les goulags, l'épanouissement par le travail, George Marchais... Bon, je ne sais pas exactement ce qu'entendaient par communisme les gars de Manlifting manner/Colt turkey. Ils voyaient peut être plus le partage, la solidarité et le combat contre le capitalisme.
Et Noel dans tout ça, c'est sûr que comme symbole du grand capital et de la consommation à outrance, ça se pose là! Et comme massacre institutionnalisé aussi! Je suppose qu'en tant que straight edge, les gars de Manlifting banner/Colt turkey sont végétariens ou vegans et l'assassinat de million de dindes, chapons, oies et Cie pour se goinfrer comme des porcs ne doit pas les réjouir plus que ça. On est d'accord là dessus! Noël pue!
Et ce disque alors?  Franchement pour une plaisanterie, ça joue plutôt pas mal et si on est loin de la qualité de Manlifting banner (pas tant que ça!), ça n'empêche que ça s'écoute très bien quand même. Il y a même des morceaux qui m'ont fait taper du pied, et vu à la vitesse à laquelle ça joue, croyez moi c'est un prodige, si ce n'est un miracle!
Je vous souhaite à tous un sinistre Noël!!

COLT TURKEY - Christmas sucks! Ep 90 (6 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso/intérieure =  26 MB)

dimanche 22 décembre 2013

SHUTDOWN - Ep 94 (Potential ashtray)


























Contrairement à ce que me disait Laurent Zer, les requêtes à 2 balles qu'on me fait ne sont pas uniquement des cds, il y a également des vinyles. Heureusement qu'il y en a aussi qui se vendent une misère mais l'inconvénient avec le vinyle, c'est que ça tient une place monstre, alors l'envie de tenter est moindre d'autant que les frais de port sont monumentaux. Ca devient difficile de s'approvisionner moi je vous le dis!
Et parmi ces disques à 2 balles, ça je vous le dis aussi, il n'y a pas que de la merde. La preuve, ce Ep de Shutdown qui m'a été demandé par un ami de Toulouse.  Entre nous, c'est un disque qu'il possède mais qu'il voulait avoir en version mp3 pour l'écouter en faisant son jogging. Ca tombait bien, il était dans mon bac de disques à numériser.
Shutdown, on en a parlé il y a peu de temps avec le split Shutdown/Smog Uk et à vrai dire avec les morceaux de ce Ep, on reste à peu près dans la même lignée, pour pas dire que les morceaux de ces 2 disques aurait pu en faire un seul. Comme sur le split, on a droit à une reprise qu'on pourrait presque prendre pour un morceau du groupe. Sur le split, c'était Blondie et sur ce Ep, c'est une reprise de The Beat. Ne me demandez pas qui c'est, je n'en ai aucune idée....
Si vous aimez le punk mélo à la Samiam, ce disque est pour vous, sinon passez votre chemin mais promis la prochaine fois, on parlera de quelque chose d'un peu plus... ou d'un peu moins... Enfin, vous verrez bien!

SHUTDOWN - Ep 94 (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso/intérieure + flyer = 29MB)
  

mercredi 18 décembre 2013

UNDERSTAND - Cd Ep 94 (Equal vision)





















On m'a fait beaucoup de requêtes ces derniers temps, il y a pas de soucis, si je peux rendre quelqu'un heureux simplement en numérisant un disque, il y a pas de raison que je le fasse pas. Mais il y a une chose que je n'arrive pas à comprendre, c'est que la plupart des disques qu'on me demande se vendent 1, 2 ou 3 euros. Pourquoi les personnes qui recherchent ces disques ne les achètent pas directement? T'as rien à perdre pour une somme pareil! A part de la place bien sûr, parce qu'avec ce genre de raisonnement, je vis au milieu de cartons remplis de disques que je n'écoute jamais mais qui me permettent d'alimenter ces putains de blogs avec des requêtes de disques à 2 balles.
Understand, j'avais vraiment beaucoup apprécié le Ep sorti sur Armed with anger dont on a déjà parlé ici et j'avoue que ce Cdep sorti sur Equal vision m'a beaucoup moins emballé. Pourtant merde, Equal vision, un label americain avec des groupes prestigieux dessus! Enfin prestigieux faut le dire vite...  En tous cas, il y a eu quelques bons groupes sur ce label... Et peut on classer Understand parmi ces bons groupes? Vu le prix auquel se vend ce disque, je pense pas mais bon s'il fallait se fier au prix de vente pour juger de la qualité d'un disque, il y a longtemps que vous auriez déserté PNMT. Bon bref, Understand, c'est pas si mauvais que ça. C'est une sorte de post hardcore à la Quicksand avec un chanteur un peu moins bon. Ils ont sorti un paquet de disques, tous trouvables à des prix dérisoires. Alors si ces disques t'intéressent, achète les ou demande les moi, sait on jamais, peut être trainent ils dans un de ces cartons qui m'encombrent tant.

UNDERSTAND - CdEp 94 (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso/intérieure = 35MB)
 

vendredi 13 décembre 2013

CRAWLPAPPY / SHEER TERROR - Split 7" 90 (Suburban voice/Blackout))

















 On termine cette série sur les Eps des groupes New yorkais des années 80 avec un 7" sorti au début des années 90.
Autant vous le dire tout de suite, je déteste Sheer terror! J'ai toujours haï cette musique de petites bites qui rêvent d'être grosses. Il y a non seulement cette attitude virile exécrable mais en plus de ça, la musique est à chier! Jugez par vous même... La voix est répugnante comme tout ce qu'a fait Sheer terror et musicalement, c'est une espèce de hard rock poussif joué par des punks, à moins que ça soit le contraire. Quant aux paroles, je préfère ne pas penser à ce qu'elles peuvent contenir.
Non, si je programme ce disque aujourd'hui, c'est parce qu'on m'a demandé du Crawlpappy. J'avais déjà proposé le 7" Temple body qui est pour moi un des monuments du post HC  new yorkais. Pour ce split 7" on reprend la même recette, c'est à dire un hardcore teinté de gros rock et d'une bonne influence Helmetienne. Les mecs (bin ouais, encore que des mecs....) ont joué avant ça dans Beef people, Agnostic front, Prong, Damage, Six of violence, Raw deal (tiens donc...), j'en passe et des meilleurs!
Les mecs de Sheer terror (là aussi que de mecs, mais des vrais!) ont surement joué dans d'autres groupes mais à vrai dire, j'ai pas envie de me pencher sur la question. Il y a juste le chanteur qui aurait fait un passage dans Fathead suburbia, il en parle dans l'insert du Ep pirate que je vous avais proposé ici il y a déjà quelques temps.
Ce 45 tours était distribué avec le fanzine Suburban voice # 29 et est d'après discogs sorti sur le label Blackout. Pas de pochette et pas de titre pour Crawlpappy.

CRAWLPAPPY / SHEER TERROR - Split 7" 90 (2 mp3 en 320kbps =15MB)

samedi 7 décembre 2013

KILLING TIME - Unavoidable Ep 96 (Blackout)





























On continue toujours la série des Eps des groupes new yorkais de la seconde moitié des 80s. Bon je suis un peu hors série là d'accord, mais si le disque est en effet de la seconde moitié des 90s, Killing time lui est bel et bien un groupe des années 80.
Pour les ignares qui viennent là pour apprendre (bin vous êtes mal barrés!), Killing time c'est le nom qu'a pris le groupe Raw deal pour je ne sais quel raison, surement une histoire de groupe portant déjà le même nom. C'est vrai que Killing time, c'est vachement plus original! Donc Raw deal change de nom en Killing time et avant ça certains des mecs (bin oui, il y avait que des mecs...) ont joué dans Token entry groupe mythique de New york s'il en est et Breakdown groupe mythique aussi mais pas des plus fameux ayant participé au renouveau de la scène de New york à la fin des années 80. On trouve Breakdown sur les deux compiles vinyles références du NYHC, New york city hardcore et New york hardcore, c'est dire! Ils sont aussi sur New breed (dispo ici chez moi) ainsi que Raw deal. Ca c'est pour poser les bonhommes, pour que vous vous rendiez compte qu'on a pas à faire à des baltringues. Si on rajoute à ça que Killing time sort un album magistral en 89, un truc qui moshe en diable rempli des morceaux courts et brutaux que tu te prends en pleine gueule, ça finit de te brosser le tableau.
Le hic c'est que Killing time ne s'arrête pas là et prend un tournant beaucoup plus rock dès le premier Ep Happy hour qui sort 2 ans après le monstrueux Brightside. Je parle de hic parce que pour un amateur de new york hardcore sans concession, et c'était mon cas à l'époque ce virage peut paraitre décevant. Mais finalement on s'y fait et ce deuxième Ep Unavoidable qui sort 7 ans après le chef d'oeuvre est à mon gout tout à fait appréciable. On peut y entendre une reprise de Germs, et les autres morceaux je le précise, ne sont pas des reprises Thin lizzy (j'exagère, l'influence rock n'est pas aussi flagrante, en tous beaucoup moins que sur le Ep précédent).
A part ça, c'est à ma connaissance Killing time qui a introduit la mode du bouc dans la scène de  la grosse pomme, le bouc étant une sorte de moustache camouflée en barbe.
Killing time a sorti 2 albums à la suite de ce Ep que je n'ai pas le loisir de connaitre. Les 2 démos de Raw deal sont disponibles sur différents supports. D'ailleurs je m'y perds un peu, est ce qu'il y a 2 demos, ou une seule ou plusieurs? On se penchera peut être sur la question une prochaine fois...

KILLING TIME - Unavoidable Ep 96 (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert =18MB)

samedi 30 novembre 2013

ZOMBIE SQUAD - Surfing with the contras Ep 87 (The Anthrax)



























Plus d'un mois que rien n'a été posté sur ce putain de blog. Un mois de vacances, ça ne m'était encore jamais arrivé! J'en suis tout remué, je trouverais ça presque agréable mais bon ça peut pas durer éternellement l'oisiveté et c'est bien dommage! On va donc reprendre les choses là où on les a laissé, c'est à dire dans une série de Eps de groupe new yorkais de la seconde moitié des 80s.
Le premier, celui d'avant je ne l'avais pas choisi, il m'avait été demandé (en passant, qu'est ce que j'ai pu avoir comme requête pendant ce mois d'inactivité, ce qui fait que dans les 2 mois qui viennent, on ne parlera sans doute que de disques requêtés), tandis que celui là, cet unique Ep de Zombie squad, c'est bel et bien un choix de ma part.
Ce Surfing with the contras, c'est un disque que je viens de redécouvrir. J'avais acheté ce Ep à la fin des années 80 chez Thrash, la boutique mythique du Havre et ils me l'avaient envoyé sans pochette. J'ai tout de suite accroché à ce hardcore qui me rappelait à la fois Christ on a crutch et un autre groupe dont je me rappelle plus le nom à l'heure qu'il est, mais malheureusement pas de visuel pour satisfaire l'oeil en même temps que l'ouïe. C'est maintenant chose faite puisque j'en ai racheté un 2eme exemplaire il y a peu de temps et celui ci complet. Ça change tout!
J'ai été une nouvelle fois pas déçu et j'ai tout de suite eu envie de vous en parler sur ce blog moribond. Quoi dire d'ailleurs à part que le groupe n'a à ma connaissance et à celle de discogs sorti que cet Ep . Par contre les membres ne sont pas resté inactifs par la suite puisqu'ils ont joué dans des groupes comme Deviators ou Heartdrops. Je connais aucun de ses deux groupes malgré que Combat rock, célèbre label Messin ait sorti le 2ème Ep de Deviators. Et je serais assez curieux d'entendre Heartdrops puisqu'on retrouve à la fois le guitariste et le chanteur de Zombie squad. A t'il conservé sa voix douce et caverneuse? Ce serait vraiment un crime comme le punk passible des plus hautes sanctions si ce n'était pas le cas!
Maintenant que je suis revenu, est ce que je vais resté? A vrai dire, je suis encore pas hyper motivé... J'ai quelques disques de programmés, ensuite on verra...

ZOMBIE SQUAD - Surfing with the contras 7" 87 (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert = 20MB)
 

dimanche 10 novembre 2013

Lyon antifa fest









































Toujours pas envie de parler de vieux disques punks. Besoin de vacances aussi! Cinq ans à alimenter ce putain de blog sans quasiment baisser la garde, j'avais surtout besoin de recul. Mais ne vous en faites pas, je prépare doucement mon retour.
En attendant que ça ne m'empêche pas de faire de la pub. Rien de plus à dire, tout est sur l'affiche et le net (pour ça, démerdez vous!). Faut venir, et pas que pour la musique!
    

dimanche 27 octobre 2013

UNHOLY ALLIANCE - Ep 89 (Something else)























Disque qu'on m'a réclamé il y a peu de temps. J'ai pas grand chose à dire sur Unholy alliance si ce n'est qu'il sont de New york et que j'avais acheté ce disque parce qu'il était vendu comme celui d'un groupe d'ex Murphys law. J'ai cherché confirmation sur le net et j'avoue que j'aie pas trouvé grand chose... Sur le blog Record collector, un commentateur prétend les avoir connu et ce serait effectivement d'après lui des anciens Murphys law, Terminal confusion et Somethin' else. Le groupe aurait splitté suite à l'arrestation du batteur pour attaque à main armée.
L'auteur du blog résume bien ce qu'on peut penser de ce Ep, c'est un disque tout à fait honnête qui conviendra aux fans de Murphys law et de posi core à la Token entry mais qui n'est pas indispensable. Voilà en gros... C'est vachement intéressant ce que j'écris. J'ai fait que recopier bêtement ce que j'ai trouvé sur le net, c'est simple, on se croirait sur un blog! Il est vraiment temps que j'arrête... Ca tombe bien, je voulais justement faire un break ou lever sérieusement le pied. Pour combien de temps, j'en sais rien? Y arriverai-je seulement? Toujours est il que j'ai pas le coeur à écrire sur des vieux groupes en ce moment et que j'ai pas envie de perdre mon temps à ripper des disques et scanner des pochettes. En gros, j'ai autre chose à foutre! Quoi? Rien de spécial et plein de choses en même temps. A moins tout simplement que je me prépare pour ce putain d'hiver dans lequel je suis rentré de plein fouet! Ca fait mal! Et le changement d'heure, ça c'est le truc qui m'achève en général... On se retrouve en Enfer?

UNHOLY ALLIANCE - Ep 89 (6 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert = 26 MB)

vendredi 18 octobre 2013

BLOCKO / MINORITY BLUES BAND - Split 7" 04 (Snuffy smile)















Difficile quand on parle de punk anglais, disais-je dans l'article de Political asylum, de ne pas évoquer le label Boss tuneage. Ce split Ep le confirme encore une fois bien qu'il ne soit pas sorti sur le label anglais mais sur Snuffy smile, label japonnais ayant une connexion plus qu'évidente avec Boss tuneage et ayant sorti plusieurs split Ep remarquables, regroupant des groupes anglais et japonnais. Les groupes anglais pour la plupart ont sorti des disques sur Boss tuneage.
C'est le cas de Blocko encore tout récemment avec un double cédé South london vs the world. Il s'agit d'une compile de tout ce que Blocko a fait à part l'album Edmondson avenue (Il y est sous forme de démo avec le batteur de Strike anywhere aux baguettes. En passant, je trouve cette démo, totalement dispensable). Vous trouverez donc les 2 morceaux de ce split sur la disco de Blocko ainsi que tout un tas autres tout aussi appréciables (et d'autres moins).
Minority blues band est un groupe japonais qui fait du punk rock à l'anglaise comme beaucoup de groupes japonais que je connais. Mais je dois pas en connaitre beaucoup.
Les deux groupes font chacun une reprise, une de All saints pour Blocko et une de Drive pour MBB.

BLOCKO / MINORITY BLUES BAND - Split 7" 04 (5 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + flyer = 29MB)

dimanche 13 octobre 2013

DOOM - hail to sweden Ep 94 (Pandora's box)
















L'Angleterre qui rend hommage à la suède, ou du moins Doom qui rend hommage à la grande époque du hardcore suédois, faut pas tout mélanger non plus! Tous les anglais ne jouent pas Doom et tous les suédois n'ont pas fait du punk dans les années 80, ce serait trop bien!
Ceci dit, pas grand chose à dire sur ce Ep. Vous connaissez déjà tous Doom et si vous ne connaissez pas tous les groupes repris sur ce Ep, au moins vous avez sans doute l'impression d'avoir déjà entendu ces morceaux. C'est ça la beauté du crust, tous les morceaux se ressemblent mais on adore...
La pochette est carrément celle d'un disque de Manowar sur laquelle Doom a barré Manowar pour mettre son nom et England pour le remplacer par Sweden. Le résultat est encore mieux que l'originale!
Tout ça pour dire que si vous aimez Doom, il y a moyen d'en télécharger une bonne partie sur  La cantatrice chauve, ce qui me donne l'occasion de vous apprendre si vous ne le saviez pas encore que Xav a décidé d'alimenter son blog à nouveau, et ce pour notre plus grand plaisir!

DOOM - Hail to sweden Ep 94 (6 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 25 MB)
 

vendredi 11 octobre 2013

POLITICAL ASYLUM - How the west was won 10" 92 (Allied)

















Je parle pas assez de groupes anglais je trouve sur PNMT, à peine une soixantaine de disques alors qu'il y en a près de 250 en nord américain. Va falloir que je rééquilibre un peu tout ça. Peut être pas d'un seul coup mais quand même...
Difficile quand on parle de punk anglais de ne pas évoquer le label Boss tuneage.Ca fait bien 20 ans que le boss nous approvisionne en punk en tout genre et s'il nous a fait découvrir un bon paquet de petits groupes, il s'est depuis quelques années investi dans la réédition de classique anglais avec le sous label Boss tuneage retro Et parmi ces classiques tombés plus ou moins dans l'oubli, il a réédité l'intégral de la discographie de Political asylum dont ce magnifique How the west was won sorti à l'origine en 10" sur le label américain Allied tenu par John Yates, anglais d'origine.
Je suis assez partagé sur les disques de Political asylum, ils sont dans l'ensemble très inégaux. Il peut y avoir des perles comme des pires bouses. Ce 10" échappe un peu à la règle, si tant est qu'on supporte les morceaux acoustiques. Pour ma part, je trouve qu'ils sont plutot pas mal foutus... C'est une question de gout et avouons que ça convient sans doute au hippy qui sommeille en moi.
Il y a donc une face avec des morceaux électriques, une avec des acoustiques et sur la réédition de Boss tuneage, il y a en plus tout un tas de live. C'est pour ça aussi que je me permets de vous proposer ce disque, parce que vous serez toujours gagnant en achetant la réédition. Et si vous voulez rester des perdants, téléchargez le ici!

POLITICAL ASYLUM - How the west was won 10" 92 (7 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 48 MB)

mercredi 2 octobre 2013

SHUTDOWN / SMOG UK - Split Ep 95 (Suspect device)






















Il délire complètement le JoliCoeur dites moi, où il a été cherché qu'on était dans une série anarcho ska punk anglaise, on est dans une série anglaise et c'est tout!
Quoiqu'encore une fois, on trouve une pointe de ska sur ce disque. C'est pas grand chose et si Jolicoeur n'en avait pas parlé, j'y aurais même pas fait attention.Sur discogs aussi ils décrivent Smog uk comme un groupe ska punk. Moi, je vois plutôt ça comme un des nombreux clones de Leatherface et certainement l'un des plus talentueux.
Shutdown, c'est un groupe qui est passé un peu inaperçu et on se demande bien pourquoi. Parce qu'en ce qui me concerne, je trouve que dans le genre punk mélo à l'anglaise, on a rarement fait mieux. Ça n'a pas échappé à Boss tuneage qui avait sorti une espèce de compile un peu pourrie, comme une sorte de best of avec des morceaux tirés d'un peu tous leurs disques. Pas vraiment indispensable... Enfin là je parle de la compile, sinon, les disques de Shutdown eux sont tout à fait recommandable.

SMOG UK / SHUTDOWN - Split Ep 95 (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso/intérieure + flyer = 34MB)

lundi 30 septembre 2013

V/A A means to an end Lp 97 (Armed with anger)
















- Hey! Fais pas n'importe quoi, parce que le mec de Pay no more, il a dit qu'on était dans une série anglaise.
- Alors si le mec de Pay no more l'a dit... Après tout, c'est lui le chef! Mais t'es sûr qu'on est dans une série anglaise, parce que j'avais l'impression que c'était une série anarcho ska punk anglais?
- Non, non! C'est simplement une série anglaise...
- Tant mieux, parce que moi le ska machin, on trouve pas tellement ça dans mes rayons!
- Tu m'étonnes.. Alors Jolicoeur, parle nous un peu de ce que tu nous proposes aujourd'hui
- Bon, c'est de l'anglais bien sûr et de la grande époque, en tous cas en ce qui concerne l'emo parce que pour le reste... J'avais envie de vous parler de cette compile parce que l'autre jour un pote m'a demandé si je faisais encore de la musique, je lui répondu que oui. Alors t'es revenu au punk qu'il m'a dit. J'ai jamais trahi le punk lui ai je rétorqué un peu vexé. Mais si, qu'il me dit, à une époque, t'étais bien dans l'emo? Bin l'emo, c'est du punk lui dis-je pas très sûr de moi quand même. Peut être qu'il me répond, mais alors, c'est du punk pour les vieux!
Voilà, c'est pour ça que je voulais vous parler de cette compile, parce que sur une face, on trouve des groupes punks pour les vieux et sur l'autre... Parlons en de ce qu'on trouve sur la face A. Tu trouves pas ça un peu ridicule, cette face ultra métal?
- C'est vrai que c'est plus que mauvais, à part Voorhees et son hardcore a à l'ancienne et Solanki qui aurait plus sa place sur la face B, le reste j'aime pas!
- On dit pas j'aime pas, on dit que c'est à chier!
- Oui mais quand même, j'aime pas tellement ce pauvre métal de mecs qui savent pas jouer et qui ont un son de merde! Faut du son pour faire du métal!
- Putain, c'est vrai que ça fait pitié cette face A, surtout Unborn et Stalingrad. Heureusement qu'il y a la face B. Et tout ce qu'il y a dessus, c'est les meilleurs des anglais de l'époque: Bob tilton, Baby harp seal et Tribute. Bon Schema, pour moi sont un peu en dessous, mais si tu le veux bien, on aura l'occasion d'en reparler bientôt.
- Bon bin voilà, on a tout dit quoi!
- En gros, on a fait le tour. On attend les consignes pour la prochaine série. Bises
- Ah oui, un dernier truc, tous les liens de Tribute, Bob tilton et Baby harp seal ont été remis à jour sur JoliCoeur, c'est pas une bonne nouvelle ça? Allez, à bientôt, bises.

V/A A means to an end Lp 97 (10 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + livret 14 pages = 92 MB)

samedi 28 septembre 2013

CITIZEN FISH / AOS 3 - Split Ep 93 (Bluurg)




























Comme je disais dans le post d'avant, parmi les groupes ayant réussi à me faire tolérer le ska, il y avait surtout Citizen fish et Culture shock  et tout ce que j'ai essayé d'écouter à une époque où le ska punk était à la mode m'a encore plus écoeuré de ce style. Donc tout bien réfléchi, à part 2, 3 exceptions, je peux considérer que je ne supporte pas le ska punk!
Et le reggae punk alors? Putain encore moins! A part peut être AOS3, bien que ça fasse un moment que j'ai pas réécouté l'album. Faut dire qu'un pote fumeur de joint me l'avait rendu inécoutable sur une face pour cause de chute de brandons de joint (qu'on appelle des grattons chez nous, et chez vous?). C'est sans doute le style qui voulait ça.
A part ça, j'ai toujours pensé que ça ne pouvait être que Ticky Holgado sur la pochette, ou John Travolta,  faut dire que je les confonds un peu.

CITIZEN FISH / AOS3 - split ep 93 (3 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert recto/verso =28 MB)

dimanche 22 septembre 2013

EX CATHEDRA - 1st Ep 94 (Tartan)


























Ex cathedra, je vous en parlais dans l'article de la compile Alive in ireland. Normal, vu qu'ils y participent. Je disais donc qu'Ex cathedra avaient fait partie à une époque des rares groupes ayant pu me faire penser que ska ne rimait pas forcément avec pouet pouet. Il y a peut être d'ailleurs qu'en france que le ska se marrie si bien avec la déconne (tout comme le punk. Ah! La touche française...). Dans d'autres pays, c'est une affaire sérieuse et ça me convient beaucoup plus!
Ceci dit, je me demande où mon cerveau malade avait entendu qu'Ex cathedra faisait du ska punk. Je dis pas qu'il y a pas quelques touches mais ça va pas chercher loin. Pour le non fan de guitare en son clair joué de bas en haut que je suis, il y a en effet rien de rédhibitoire. Enfin pour être clair, il n'y a rien de ska! On a là avec Ex cathedra un bon vieux groupe punk à l'anglaise, avec la rage là où il faut et de la mélodie skabreuse. Je suis moins fan du 2eme ep, peut être trop ska (faut que je réécoute), et le cd regroupant les 4 eps, je l'ai pas écouté souvent. Pourtant, il doit traîner là, quelque part... Les autres disques, connais pas, malgré un album produit par le père Frankie!

EX-CATHEDRA - 1st Ep 94 (4 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + livret 8 pages = 28MB)
   

samedi 14 septembre 2013

REVULSION - The only revolution / All I could see 7" 91 (Nabate)















C'est ce que j'écoute à fond en ce moment. Pas ce disque là parce qu'il faut bien reconnaître que le vinyle c'est archaïque et qu'il y a rien de plus chiant que d'écouter un 7" et de lever son cul toutes les 5 minutes pour changer de face. Non, j'écoute la réédition en cédé. Ça, c'est un format d'avenir!
Ce qu'il y a de bien sur ce cédé discographie sorti sur boss tuneage, c'est qu'en plus de ce 7" il y a plein d'autres morceaux. Ce qu'il y a de dommage, c'est que les autres morceaux ne soient pas dans le style de ce 45 tours. Il y a bien celui de la compile Exclusion qui s'en rapproche mais il est loin d'être aussi bon. Franchement les deux morceaux du 7", c'est la perfection absolue! Tout y est pour en faire un disque punk de référence: les mélodies râpeuses, des voix ingénieusement harmonieuses, de la rage à la fois dehors et dedans, de la maitrise à la va comme je te pousse doublée d'un amateurisme réconfortant... Un putain de classique ce 45! Une dizaine de morceaux dans le style et on aurait été comblé non?
Autre défaut de ce cédé disco, c'est que le maxi Ever get the feeling of utter a été omis. Il me semble bien qu'un pote m'avait parlé qu'il voulait sortir la disco de Revulsion il y a quelques temps et qu'il avait été confronté à ce problème, à savoir que les mecs du groupe ne voulaient pas entendre parler de ce maxi pourtant tout à fait honorable. En quelques années visiblement, ils sont restés sur leur opinion et c'est bien dommage pour nous.  C'est d'autant plus bizarre que des morceaux de la même époque sont présents sur le cédé disco. Va comprendre....
Un historique est lisible sur le blog Listen and understand où vous pouvez également télécharger l'intégralité de la discographie et même plus. Sinon, achetez le cédé sur Boss tuneage.

REVULSION - 7" 91 (2 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso = 25 MB)

jeudi 12 septembre 2013

EVEN WORSE - leaving 7" 88 (Autonomy)





























Plus Seatlle mais New york. Mais toujours groupe avant autres plus prestigieux. Plus prestigieux que Guns, facile! Sonic youth mieux que Guns and roses, non? Et plus série! Non, juste disque comme ça. Pas d'autre! Et puis passer à autre chose. Envie c'est tout.
Even worse a eu une discographie assez particulière. Dans un premier temps, on peut peut être signaler qu'ils ont participé à la compile New york trash (qui est dispo sur plein de blog et notamment ici) ce qui fait d'eux des précurseurs du genre. Quand je parle de discographie particulière, je pense à leur disques à eux qui sont tous les 3 assez différents. On a parlé de leur 7" Mouse or rat, seul et unique disque sorti de leur vivant qui est dans le style punk hardcore sale et graisseux on ne peut plus classique pour pas dire quelconque.
D'après moi, on passe à un niveau supérieur avec l'album perdu réédité depuis en cd sur GTA et sur lequel une chanteur remplace le chanteur. Ce disque aurait pu devenir un classique tellement il est bon.
Et puis il y a ce 7" pour le moins assez particulier. Sur une face on trouve une espèce de pop pas désagréable du tout chanté par le batteur et sur l'autre, un morceau live avec Thurston Moore qui torture sa guitare pendant une minute ou deux. C'est d'une beauté à couper le souffle... Bon, peut être pas, mais c'est tout à le genre de plan qui pourra ravir les fans de Sonic youth. Ca se termine par un morceau dans le style de ceux du premier 7". Les deux morceaux datent de 83. Pouet pouet!

EVEN WORSE - Leavin / One night stand 7" 88 (2 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert = 20MB)

dimanche 8 septembre 2013

The FARTZ - Because this fuckin' world stinks.... Ep 81 (Fartz/Alternative tentacles)

























Seattle toujours! Et encore un groupe dont les membres ou du moins certains membres ont joué dans d'autres groupes plus prestigieux. Encore que la prestige soit très relatif! Si on prend le cas de Duff machin qui ne joue d'ailleurs pas sur ce Ep, de mon point de vue, je ne peux pas vraiment affirmer que Guns and roses soit plus prestigieux que Fartz. Même du point de vue de n'importe qui, il y a pas photo. Enfin plutôt que prestigieux, on devrait parler de commercial, pour les Guns ça me parait plus adapté.
Mais pour Accüsed, qu'en est il vraiment, commercial ou prestigieux? Aaah! Commercial, ils devaient sans doute avoir un peu plus d'ambition que Fartz et plus prestigieux, c'est pas évident. Personnellement, j'aime autant l'un que l'autre bien que j'ai tout de même une petite tendresse pour Fartz et son hardcore punk bancal et teigneux. C'est sûr que sur la longueur de l'album, c'est carrément pénible et j'imagine même pas écouter tout le cédé d'une traite (2 albums + ce Ep) mais par contre qu'est que ce que ce Because this fuckin' world stinks est jouissif! L'un des fleurons de la scène punk de l'époque! D'ailleurs je me rappelle que ce Ep avait été piraté sur une compile cd qui s'appelait World's finest hardcore où on trouvait en effet 8 des Eps fondateurs de la culture hardcore.
Sinon, je prends des risques, vous avez vu ce qui est arrivé à Church of Zer? Alternative tentacles lui a foutu un procès au cul ou en tous cas a menacé de le faire parce qu'il propose certains disques du catalogue AT.
Bon c'est vrai qu'il rigole pas Laurent, quand il parle d'un artiste, il propose la discographie d'un bloc et ça peut faire un sérieux manque à gagner pour le label. C'est un point de vue que je peux comprendre, il faut payer les presseurs, les studios, faire de la promo, trouver des dates, embaucher des commerciaux et des personnes chargées de traquer sur internet les blogueurs indélicats, etc., et c'est que ça coute de l'argent tout ça! Ce qui m'échappe un peu, c'est que le label n'ait pas pris la peine d'avertir le bloggueur avant de l'emmerder. Ce qui est encore plus préjudiciable pour Zer c'est que maintenant son blog est estampillé page malveillante. Faut pas exagérer non plus. D'ici que le blog saute... Je me dis que c'est ce qui me pend au nez aussi. Rappelez vous ce qui s'est passé avec mediafire. Et puis blogger vient de me supprimer un article qui soi disant est une atteinte aux droits d'auteur alors que le lien était mort depuis longtemps. Fait chier, j'aime bien la petite anecdote que j'y racontais et ça, ça m'appartient. Qu'est ce qu'ils nous font chier avec leur histoire de droit d'auteur. Ils s'approprient tout ces batards!
Revenons à Fartz qui s'est reformé quelques années plus tard et qui a même ressorti des disques mais franchement, ça n'a rien d'exceptionnel. Si vous voulez vous faire une idée de ce que ça donne, il doit être possible de tout trouver sur Church of Zer, à moins que les liens soient morts. Si c'est le cas, démerdez vous! Il y a aussi tous les disques d'Accused.
Petit détail qui intéressera les collectionneurs de disques et autres branleurs, le pressage sur Alternative tentacles est en fait le deuxième, le groupe l'ayant sorti une première fois par ses propres moyens.

FARTZ - Because this fuckin' world stinks ... Ep 81 (9 mp3 en 320kbps + pochette recto/verso + insert =20MB)

Libellés